Il est très difficile d'apercevoir des grands animaux dans un milieu ouvert et de surcroit chassé. La forêt d'Arc Chateauvillain, d'une superficie d'environ dix mille hectares ne dispose d'aucune réserve et la chasse s'exerce en période d'ouverture tous les jours sauf le mercredi aussi bien en battue,deux jours par semaine, qu'à l'approche. Bien qu'en diminution dans le massif forestier, on y repère les traces visibles de leur présence.

P1000814   P1000817

P1000821

Le moindre trou d'eau est utilisé et les mares plus importantes portent les traces de bains boueux qui semblent très appréciés de tous.

P1000822

Les bauges des sangliers font aussi partie du décor, mais celle-ci bien qu'encore tiède au moment de sa découverte nous a laissé désappointés: nous n'avions pas de sel!

P1000825

Et cette année innovation: en lisière de bois un panneau solaire alimente la batterie des clôtures protégeant les champs semés.

Heureusement il y a abondance de faînes, graines de charmes et de glands donc malgré la pression de la chasse imposée les naissances seront nombreuses.

P1010112 - Copie (2)

Finalement au moment où nous allions quitter les lieux un peu dépités, un chevreuil est venu nous faire un petit coucou comme pour nous faire promettre de revenir. Cela sera chose faite le lendemain mais avec moins de réussite car il est évident que les cerfs et biches se font plus rares.

Qu'apportera pour la faune la création du Parc National?